Ile Favignana, îles Egades, Sicile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la route de la Sicile se dresse l’archipel des îles Egades : trois grandes îles – Favignana, Levanzo et Marittimo, notre première escale – et un chapelet d’îlots. Ces îles calcaires, liées à la Sicile, furent occupées dès la préhistoire.

Leur nom vient du grec Aegatae, île des chèvres.
Favignana, la plus grande, en forme de papillon, offre de magnifiques criques, des grottes et des cavernes de tuf. Une fortification coiffe son sommet.
Levanzo abrite des graffitis remontant à 15 000 ans.
Marittimo, la plus à l’Ouest, est la plus sauvage, .
Formica, la plus petite, accueille phare, « tonnara » et anciennes maisons de pêcheurs, désormais abandonnées.

C’est dans cet archipel, lors de la première guerre punique, qu’une formidable bataille navale s'est déroulée : les Romains coulèrent 150 navires carthaginois. Débuta alors la Pax Romana. A la chute de l’Empire, Vandales, Byzantins, Arabes, Normands feront de l’archipel, comme de la Sicile, leur territoire. Les îles Egades deviendront une base redoutée de pirates barbaresques.


Nul pirate en vue, nous jetons l’ancre à cala Rotonda puis à cala Rossa, gigantesque carrière romaine mi-ciel ouvert, mi-souterraine.