Le fantasme des îles : les îles du Frioul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'archipel du Frioul, c'est un chapelet d'îles qui s'étirent sous le soleil couchant.

Situées à 3 km de la  Pointe d'Endoume, elles couvrent 200 ha.

    - Pomègues au sud, longue de 2,7 km, culmine à 89 m,
    - Ratonneau au nord, longue de 2,5 km, culmine à 86 m,
    - If, à l'est des deux îles précédentes, porte un château-prison,
    - et Tiboulen, un îlot, déborde Ratonneau à l'ouest .

 

Ces îles ont une histoire commune, qui débute il y a 2600 ans, avec la fondation de Marseille : les bateaux ralliant ou quittant le Lacydon, dans l'attente de vents favorables, relâchaient alors dans ces îles.

    - C'est à Pomègues que fut édifié le port romain
    - C'est entre Pomègues et Ratonneau que Jules César fit mouiller ses galères lors du siège de Massalia.

    - C'est encore entre Pomègues et Ratonneau qu'Alphonse V fit mouiller ses galères après la mise à sac de Marseille en 1423.
    - Et c'est encore sur les fonds de sable, entre Pomègues et Ratonneau, que les nefs en provenance du Levant  effectuaient leur quarantaine, quand elles n'étaient pas consignées à Jarron, dans l'archipel de Riou ou au port de Pomègues

En 1527, François Ier fit construire à If le château d'If, dont la construction fut achevée en 1529. Et, en 1596, après la soumission à Henri IV du gouverneur de Provence, et alors que l'Espagne et la France sont en conflit, un bastion militaire est édifié sur chacun des sommets de Pomègues et Ratoneau  avec batteries, tranchées, postes d'observations. Les îles constituent alors, au vu de leur position stratégique, des défenses avancées.
Sur les cartes d'époque ces fortins sont dessinés.

Sous Louis XIV, Vauban étend les fortifications à l'ensemble de l'archipel et Napoléon, plus tard, les renforcera.

 

Mais en 1720, par un passe droit scandaleux,  les marchandises du Grand St Antoine en provenance du Levant sont déchargées nuitamment. La grande foire de Beaucaire allait ouvrir. Il était impossible pour les négociants affréteurs d’attendre la fin de la quarantaine et d’ajourner le déchargement. L'équipage est mis en quarantaine au Lazaret (aujourd'hui Joliette) et les lavandières sont contaminées par les puces et les poux de leurs vêtements ...La peste entre dans Marseille. 

En 1820 la fièvre jaune cause des ravages en Espagne. Elle ravive à Marseille les sombres jours de la peste noire. Décision est alors prise de déplacer la quarantaine à Ratonneau et y construire un hôpital (Caroline).
Une digue, dite digue Berry, est donc construite en 1822 , sous Louis XVIII. Elle  relie Pomègues à Ratonneau et transforme le mouillage forain des galères en port véritable.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous la Troisième République, l'archipel prend son aspect actuel : les forts de Ratonneau, de Pomègues sont renforcés ; Le fort du Brigantin, la tour de Pomègues, les batteries du cap de Croix, du cap Caveaux, sont édifiés. Le sémaphore de Pomègues est dressé en 1902 - la décision d'équiper le littoral de sémaphores fut prise par Napoléon III. A usage civil et militaire, Il servira jusqu'en 1992.

En 1920, pour répondre à l'accueil des réfugiés arméniens fuyant le génocide, un centre de tri sanitaire est créé à Ratonneau.

 

Avec la Seconde Guerre mondiale, le Frioul change profondément. L'occupation allemande investit les fortifications de l'île,  les modifie, les complète par la construction de batteries nouvelles, de redoutes. Ces travaux  menés par le STO, mobilisent nombre de Marseillais.

L'archipel, et surtout Ratonneau, inhabité, est massivement  bombardé lors de la Libération. Aujourd'hui le sol lunaire, parsemé de cratères de bombes, surprend  encore le visiteur.

Après la guerre, les îles restent terrain militaire et abritent  escorteurs d'escadre et chasseurs de mines.


En 1975, Gaston Defferre obtient de la Défense l'autorisation de transformer la rade militaire déclassée en un port de plaisance, bordé d'un noyau urbain , de commerces et d'une caserne de pompiers. Un service de navettes maritimes est créé à cette occasion.  En 1995 le reste des îles sera cédé à la commune de Marseille par le ministère de la défense .

 

 

Le tour du Frioul en kayak