Au fil du temps les lettres d'informations de notre petite communauté d'Endoume.....

"J'avais au cap d'Endoume un cabanon charmant;
Un soupçon d'ombre au plein d'un chaud rayonnement,
(...).
On vivait là, par les mois chauds et les vacances;
On flânait là, sans peur, sous les magnificences
Des feux qui dévoraient la côte, car toujours
Un peu de brise errait, faite de frais velours.
Cette brise venait des calanques tranquilles
De Maldormé, d'Endoume et des prochaines îles.(...)
"

Elzéard Rougier

Nautique Corniche : nos lettres