Îles et fantasmes : Majorque

 

 

Visibles de Minorque, quand la brume de chaleur ne s'appesantit pas sur les eaux, les trois caps de Farrutx, des Pinar et Fomentor, émergeant de l'horizon, signalent Majorque, la plus grande des îles des Baléares.
Par contre, de Majorque,  il est impossible de voir  Ibiza ou Minorque du pont d'un bateau.

Aussi grande que soit la Méditerranée, il y a toujours un point qui trahit une terre, qui pousse à mettre la voile, lever l'ancre, déborder le quai.
Cette soif de découverte, cette bougeotte, l'homme la partage avec d'autres espèces animales. Elle est constitutive de nous-mêmes. Alors de proche en proche, d'île en île,  nous affichons cette curiosité qu'attise le voyage, les lectures, les rencontres.

Ainsi donc un matin, alors que la brume voilait encore Majorque, nous avons fait cap à l'Ouest, en direction du cap Formentor.
Nous étions en août, les ferries entraient et sortaient du port de Ciutadella. Une activité incroyable, bien supérieure à celle que les ports corses connaissent en pareille saison, agitait la ville. Autre île, autres mœurs...

Appareillons donc pour Majorque, allons découvrir Palma et ses mouillages, et l'île de Cabrera

10/12/2016