Ile Spargi, La Maddalena, Sardaigne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons Porto Palma pour cala Corsara, une calanque réputée au sud de l'île Spargi.
Vent de Nord-Est, force 5, sous deux ris et génois sous trois tours nous filons 7 nœuds en direction Nord-Ouest.

Nous mouillons en soirée, la crique est magnifique, peu de voiliers, quelques blocs de granit, trois plages de sable et une unique construction, ex-bâtiment officiel, fermée… Au couchant, le granit se teinte de rose, la féérie s'allume, ...

Mais cela ne dure pas. Dès 10h, le lendemain, des norias de navettes déversent des flots de touristes, et une armada de zodiacs et bateaux recouvre la crique et… notre ancre d’un même mouvement.

Il faut attendre le soir pour que le charme opère à nouveau. Et c’est le soir, seulement, que nous mettons pied à terre pour découvrir l'île. Nous allons à la cala d’Alga, dans la baie voisine, elle est déserte, elle  jouit de l’immense avantage de n’être pas une plage de débarquement…

Il y a une bouée pour s'amarrer et les fonds sont de sable là aussi.  C'est la crique des sardes, pas celle des touristes...